Sélection de JUIN

Pour la sélection du mois de Juin, je vous propose L’attentat de Yasmina Khadra ; Petit pays de Gaël Faye et Death at sea un livre en VO anglais.

Yasmina KHADRA L’Attentat

« Celui qui te raconte qu’il existe symphonie plus grande que le souffle qui t’anime te ment. Il en veut à ce que tu as de plus beau : la chance de profiter de chaque instant de ta vie. Si tu pars du principe que ton pire ennemi est celui-là même qui tente de semer la haine dans ton cœur, tu n’auras qu’à tendre la main pour le cueillir. Et rappelle-toi ceci : il n’y a rien, absolument rien au-dessus de ta vie… Et ta vie n’est pas au-dessus de celle des autres. »

Mohammed Moulessehoul ou Yasmina Khadra nous bouscule, nous interroge, nous sort de notre confort.

Amin, jeune chirurgien renommé, soigne les blessés d’un attentat qui vient d’avoir lieu à Tel-Aviv. Une kamikaze s’est faite exploser dans un restaurant rempli d’enfants.

Lorsqu’il apprend qu’il s’agit de son épouse, Amin est perdu. Il ne comprend pas. POURQUOI ? Telle est la question qui est le fil conducteur de ce roman.

Dans ce périple, on suit donc Amin à la recherche de réponses au sujet de sa femme : ce qui l’a poussée à agir ainsi ; pourquoi ne lui-a-t-elle pas dit ? ; était-elle réellement consciente ? ; Que cherchait-elle à faire, à prouver ? Amin aussi se cherche. En effet, Amin, comme il le répète tout au long du livre, s’acharne à sauver des vies. Le geste contradictoire de sa femme le perd alors, dans un tumulte de divagations mais surtout d’incompréhension.

C’est un livre qui fait réfléchir sur le sens de la vie. Je l’ai lu presque d’une traite car on cherche, tout comme le personnage, à comprendre pourquoi elle a agi ainsi,même si au fond de nous on connaît déjà la réponse.

Moi-même, je me suis perdue à travers toutes ces questions, me rappelant qu’effectivement, notre vie mérite d’être vécue. J’ai pris énormément de plaisir à lire ce roman dont l’ambiance est pourtant pesante. On accompagne Amin, on le voit perdre pied. On l’encourage parfois et le sermonne d’autres fois, mais à la fin on arrive à le comprendre.

Je le conseille fortement. C’est un roman qui, à l’inverse de son titre et de ce qu’il pourrait paraître, est un hommage à la vie.

Gaël FAYE Petit Pays

Prenant. Poignant. Révélateur.

Ce roman est le premier de Gaël Faye. Tout se déroule en Afrique, au Burundi, là où Gabriel ( et Gaël Faye) a grandi. Sa mère est originaire du Rwanda et est Tutsi. Quant à son père, il est français.

Le début commence durant l’enfance de Gabriel surnommé Gaby. Il a 10 ans et a une petite sœur, Ana. Tous les deux vivent leur enfance en jouant, faisant des bêtises et en profitant de leur jeunesse. Cependant, des questions sur ce qu’il se passe autour d’eux surgissent mais ils ne parviennent pas à y répondre. Pourquoi leur père ne veut pas qu’ils évoquent la politique ? Pourquoi y-a-t-il une guerre entre Tutsi et Hutu ? Tant pis si Gaby ne comprend pas ; lui préfère s’amuser avec ses amis en volant des mangues dans le jardin de ses voisins, en se baignant dans la rivière Muha et pleins d’autres choses que les enfants font à cet âge.

Tout cela, c’était sans compter sur ce qui allait se passer. Les amis de Gaby ont changé, les gens autour de sa famille ont changé, sa famille a, elle aussi, changé. A 10 ans, que peut bien faire Gaby pour empêcher ce désastre que vit le Burundi et plus largement le Rwanda ? C’est un génocide entre ethnies, contre une ethnie.

Petit Pays fait frissonner tant par la simplicité des mots que par l’atrocité qui y est décrite à travers les yeux d’un jeune garçon. C’est un roman plein de sagesse, très prenant et qui fait ouvrir les yeux sur beaucoup de choses. On apprend en lisant.

Andrea CAMILLERI Death At Sea

Je reviens ce mois-ci avec un nouveau livre en VO.

Un inspecteur passionnant

Montalbano est celui qui résout tout. Il est à la fois strict et touchant, terre à terre mais parfois instinctif. Il est aussi à l’écoute : ce qui fait de lui celui dont on a besoin pour résoudre tous types d’enquêtes. Vous ne vous lasserez pas. Chaque investigation est différente et vous promet des surprises.

Histoires courtes mais qui valent le coup !

C’est un genre que j’apprécie, vous l’aurez remarqué. Pourtant, au premier abord, cela n’a pas été un coup de foudre. Je ne savais pas à quoi m’attendre en décidant de lire ce livre mais j’ai été agréablement surprise. Des chapitres courts permettent d’avancer rapidement dans les enquêtes sans perdre une once de suspens et d’intrigue. De plus, une fois que vous êtes embarqués dans une des histoires, elle vous captive jusqu’au dénouement.

Si vous débutez dans la catégorie « policier », un des romans d’Andrea Camilleri avec son talentueux inspecteur vous donnera sûrement l’envie d’en lire davantage.

On passe un agréable moment et en plus on voyage jusqu’en Sicile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :